A la fois magiques et spectaculaires, des milliers de feux d’artifice ont lieu partout dans le monde chaque année. En France pour célébrer le 14 juillet, en Inde pour les feux annuels de Diwali ou encore lors de l’International des feux Loto-Québec à Montréal.

Mais quels impacts ces feux d’artifice ont-ils sur la qualité de l’air que nous respirons ?

 

Une composition chimique…

Les feux d’artifice sont composés de poudre noire qui associée à d’autres composants chimiques permet de créer les couleurs éclatantes qui illumineront le ciel. La poudre noire est composée à 15% de charbon, à 10% de soufre et à 75% de nitrate de potassium. On y ajoute ensuite d’autres composants comme du potassium pour obtenir du violet, du sodium pour avoir du jaune ou encore de l’aluminium pour les étincelles.

Lors de l’explosion pyrotechnique les très hautes températures dégagées permettent l’incandescence des particules d’oxydes métalliques qui donneront les couleurs ainsi que la détonation provoquée par la dilatation rapide de l’air.  

 

 … qui impacte l’environnement

Toutes les études démontrent que les feux d’artifice émettent des polluants, comme les PM10 notamment, pouvant contribuer ponctuellement à des niveaux importants de pollution pendant les heures ou les jours suivants en fonction des conditions météorologiques.

Les feux d’artifice libèrent dans la troposphère (basse couches de l’atmosphère) des gaz et des fumées pouvant contenir des résidus de nitrates, de sulfates, de perchlorates, de métaux et d’autres composés classés toxiques et/ou polluants ayant un impact sanitaire. En effet, tous ces polluants sont susceptibles d’être inhalés par le public à faibles doses mais aussi par les animaux pour enfin retomber dans l’environnement et les cours d’eau situés à proximité.

 

Des exemples dans le monde

  • En France, et plus précisément en Ile-de-France, les concentrations maximales pour les particules fines PM10, ont été enregistrées par Airparif le 8 septembre 2009 suite au feu d’artifice de Saint-Cloud où la concentration horaire en PM10 a atteint 660 µg/m3.
  • Au Royaume-Uni, la célébration de « Guy Fawkes » et ses feux d’artifice représentent la source majeure de polluants atmosphériques pour la journée la plus polluée du pays d’après les scientifiques du « King’s College London ».
  • Dans les villes indiennes, les feux d'artifice annuels de Diwali, célébration qui dure cinq jours, provoquent des niveaux de pollution plus élevés que ceux de Pékin pendant une journée polluée (Thakur et al., 2010) et entrainent donc une forte augmentation de la pollution de l’air.

 

Que dit la règlementation

En Europe, la réglementation visant les feux d’artifice est essentiellement orientée vers l’accidentologie ou le détournement terroriste. Certains pays comme l’Inde (Doshi, 2011) ou la Chine (Ray, 2018) ont introduit des mesures pour préserver la qualité de l’air lors de ces évènements. En France, dans la région Auvergne Rhône-Alpes des arrêtés préfectoraux ont été pris par la DREAL pour pouvoir interdire les feux d’artifice lors des épisodes de pollution (DREAL AURA, 2018). 

 

Aujourd’hui, des entreprises et des chercheurs expérimentent des alternatives pour réduire ces polluants. A la vue des différentes études sur le sujet, il est certain que le sujet intéresse de plus en plus les citoyens, les scientifiques mais aussi les autorités qui peuvent mettre en place des interdictions concernant les pétards, les feux d’artifices individuels ou les spectacles pyrotechniques en fonction de l’état de la qualité de l’air.

 

Sources 

. Atmo Auvergne - Rhône-Alpes. Note bibliographique - Feux d’artifice et qualité de l’air – février 2019 : https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/sites/ra/files/atoms/files/note-bibliographique_feux-artifices_atmoaura_fevrier2019.pdf

. AirParif, 2017. Bilan de la qualité de l’air - Année 2017 - Surveillance et information en Île-de-France : https://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-2017.pdf

. Green, D., Tremper, A., Priestman, M., Hamad, S., Canonaco, F., 2012. Chemical composition and source apportionment of PM2.5 at kerbside, London, UK. Presented at the European Aerosol Conference, Granada.

. Thakur, B., Chakraborty, S., Debsarkar, A., Chakrabarty, S., Srivastava, R.C., 2010. Air pollution from fireworks during festival of lights (Deepawali) in Howrah, India - a case study. Atmósfera 23, 347–365.