N'hésitez pas à nous suivre sur Twitter et Facebook pour être informé.e.s régulièrement de la situation.

En lien avec la baisse du trafic automobile, nous mesurons à Nantes une baisse des niveaux de dioxyde d’azote sur le site situé boulevard Victor Hugo. Les niveaux se rapprochent de ceux de sites de « fond urbain », plus éloignés des voies de circulation.

Les niveaux de particules fines ont augmenté la semaine dernière. Deux facteurs explicatifs :

  • des conditions météo défavorables à la dispersion des polluants (anticyclone)
  • les multiples sources des particules : transports, industrie, chauffage individuel et agriculture, voire naturelles (ex : poussières minérales d’Afrique), dont certaines ne sont pas impactées par la baisse de l’activité.