Dans le cadre de l’étude d’impact de l’aménagement du périphérique est de Nantes, Air Pays de la Loire a réalisé une évaluation de la qualité de l’air à proximité de cet axe, afin de faire un état des lieux avant les travaux. Des mesures ont été réalisées en 2018, elles indiquent que la qualité de l’air sur le site est caractéristique d’un environnement urbain, avec une influence modérée du trafic routier. Ceci s’explique par la configuration du périphérique dans cette zone, qui limite l’exposition à la pollution.

contexte

Dans le cadre de l’étude d’impact de l’aménagement du périphérique est de Nantes, Air Pays de la Loire a réalisé une évaluation de la qualité de l’air à proximité de cet axe. L’objectif est de faire un état des lieux avant les travaux.

dispositif de mesure

Deux campagnes de mesure de trois semaines ont été réalisées : du 15 janvier au 5 février et du 6 au 27 avril 2018.
Pendant ces campagnes ont été déployés :

  • un laboratoire mobile équipé d’analyseurs automatiques en particules fines (PM10 et PM2,5), oxydes d’azote (NO et NO2), dioxyde de soufre (SO2) et monoxyde de carbone (CO),
  • deux préleveurs sur filtres afin d’étudier le B(a)P et les métaux,
  • des échantillonneurs passifs (tubes à diffusion) pour étudier les composés organiques volatils (Benzène, 1,3-Butadiène et Aldéhydes).

Le dispositif a été déployé à proximité du périphérique, entre les portes de Carquefou et de Sainte-Luce.
Ce site, à 20m de l’axe routier permet d’évaluer l’exposition des populations alentours. Il a été choisi en accord avec le comité de suivi des études d’opportunités, piloté par la DREAL Pays de la Loire.
L’ensemble du dispositif s’inscrit dans les recommandations de la note méthodologique sur l’évaluation des effets sur la santé de la pollution de l’air dans les études d’impact routières, publiée par le Cerema en 2015.
La carte ci-dessous représente la zone concernée par l’étude d’impact (en rose) ainsi que l’emplacement de la station de mesure (en bleu) :

résultats

Le tableau suivant présente les résultats par polluant et la situation par rapport à la réglementation 1 :

La comparaison avec d’autres mesures réalisées dans Nantes (site urbain du cimetière de la Bouteillerie, site de trafic du Boulevard Victor Hugo, site périurbain de Trentemoult) indique que :

  • les niveaux relevés en proximité de périphérique sont proches des niveaux relevés sur le réseau permanent pour les particules fines (PM10 et PM2,5), le dioxyde de soufre, les métaux, le benzo(a)pyrène et le benzène,
  • les niveaux en monoxyde de carbone sont inférieurs aux niveaux relevés sur le site de trafic,
  • les niveaux en oxydes d’azote sont intermédiaires entre le site urbain et le site de trafic,
  • les niveaux en aldéhydes et en métaux sont proches des niveaux relevés lors de précédentes campagnes, à l’exception du chrome qui présente des niveaux supérieurs.

conclusion

Les mesures réalisées en proximité de périphérique indiquent que la qualité de l’air sur le site est caractéristique d’un environnement urbain, avec une influence modérée du trafic routier. Cette influence s’explique par la configuration du site de mesure qui, bien que proche du périphérique, est suffisamment en surplomb de celui-ci pour limiter l’exposition à la pollution.

1 Les valeurs réglementaires sont détaillées en annexe 4 du rapport.