Suite à la mise en service des stations de surveillance de la qualité de l’air à Trentemoult et aux Couëts le 2 mars 2017, Air Pays de la Loire dresse un premier bilan de la qualité de l’air.

Les niveaux de particules fines PM10, dioxyde d’azote NO2 et dioxyde de soufre SO2 mesurés par ces stations de surveillance ont été comparés aux normes réglementaires de qualité de l’air et aux recommandations de l’OMS : aucun dépassement n’a été constaté. En tenant compte des observations et  dans les conditions d’exploitation de la chaufferie durant cette période de 3 mois, les résultats  extrapolés à l’année ne devraient pas dépasser  les normes réglementaires annuelles. 

Par ailleurs, des pics ponctuels de quelques heures de particules fines PM10 d’intensité modérée ont été mesurés à Trentemoult et aux Couëts. Aucune influence significative de la chaufferie Californie sur la qualité de l’air n’a été mise en évidence à ces occasions. Compte tenu des situations météo (notamment directions de vent), ces pics semblent liés à d’autres sources proches (barbecue, feu d’agrément, brulages…) ou plus éloignées (activités industrielles, chantiers, …).