Cette étude poursuit les évaluations menées depuis 2005. Elle a pour objectif de suivre les composés organiques volatils, dont le benzène, dans l’environnement de la raffinerie de Donges.
Les résultats confirment une influence de celle-ci sur son environnement : des élévations ponctuelles des polluants sont observées lorsque le site de mesure est sous les vents des installations.
Les mesures effectuées à Donges et dans 15 points de mesures à proximité de la raffinerie relèvent toutefois des concentrations moyennes en benzène inférieures à la valeur limite (5 µg/m3, en moyenne annuelle).

site de mesures automatiques rue Pasteur

Air Pays de la Loire mesure depuis 2005 le benzène à proximité de la raffinerie Total de Donges et, en complément, depuis 2016 le méthane et les composés organiques volatils totaux (COVNM).
Les mesures de ces composés à proximité de la raffinerie témoignent d’une influence de celle-ci sur son environnement.
Cette influence se caractérise par des élévations brèves (pendant 1 à 4 heures) de concentrations des polluants mesurés qui surviennent ponctuellement quand le site de mesure est sous les vents des installations.
En ce qui concerne le benzène, la moyenne (0,96 μg/m3) reste 2 fois inférieure à l’objectif de qualité (fixé à 2 μg/m3 en moyenne annuelle) et 5 fois inférieure à la valeur limite (5 μg/m3 en moyenne annuelle).

mesures par tubes passifs

Des mesures de benzène et de naphtalène ont également été réalisées en 2020 par prélèvement passif sur 15 sites dans l’environnement de la raffinerie et un site témoin à Nantes.
Les valeurs relevées sur les 10 semaines de mesure sont inférieures à l’objectif de qualité de 2 μg/m3, à l’exception du site n°14, situé à proximité des appontements et pour lequel la concentration relevée (2,4 μg/m3 sur l’année) reste inférieure à la valeur limite de 5 μg/m3.
Les concentrations en naphtalène sont faibles (au maximum 0,18 μg/m3) soit 17 fois inférieures à la valeur de référence la plus stricte (fixée à 3 μg/m3 pour une exposition chronique). Par ailleurs, l’influence de la raffinerie sur les concentrations de naphtalène n’a pas été caractérisée.