Les cartographies de la qualité de l’air réalisées pour l’année 2016 sur l’agglomération d’Angers mettent en évidence des concentrations de particules fines (PM10) et de dioxyde d’azote (NO2) plus élevées à proximité des axes routiers à fort trafic (A11, A87, D523 et Voie des Berges). Les principaux secteurs émetteurs de PM10 sont variés (transport, chauffage résidentiel, industrie, agriculture) alors que la pollution par le NO2 relève d’une problématique essentiellement routière. On observe depuis quelques années une légère diminution des concentrations de polluants.